Nous utilisons des cookies pour garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser celui-ci, nous considérons que vous en acceptez l'utilisation. plus d'informations

COVID19 : Lansard Fluides et Gaz mise à contribution par le CEA de Grenoble

#LeClimatDeConfiance

04/05/2020

Entretien avec Victorien Quatela, Directeur de Lansard Fluides et Gaz à Eybens près de Grenoble

 
 
Il y a 3 semaines, Lansard Fluides et Gaz a été missionnée par le CEA* de Grenoble, pouvez-vous nous expliquer le contexte ?
 
Le CEA est un client historique pour Lansard Groupe et que nous accompagnons depuis de nombreuses années. Début avril et donc en plein confinement, le CEA nous a appelé pour nous confier une mission en lien avec la crise du COVID19. Une fois leur projet** exposé, nous n’avons pas hésité une seconde. Compte tenu de l’état d’urgence, nous savions que nous devions nous engager, à notre échelle, dans cette course contre la montre.
 
Quel était la nature de cette mission, que l’on peut presque qualifier de « mission commando » ?
 
Pour nous c’était une mission commando, sans se comparer au personnel hospitalier loin de là, nous avons, en un temps record et en mobilisant 6 techniciens, répondu à la demande du CEA : mettre à disposition les fluides et gaz nécessaires pour tester des respirateurs encore au stade de prototypes.
En 1 semaine, nous avons pu équiper 12 bancs de test !
Concrètement, il nous a fallu :
- Modifier les réseaux de distribution dans les salles blanches
- Monter sur les 12 bancs de test des panoplies avec des attentes d’oxygène et d’air comprimé qui demandent des pressions et des débits spécifiques à cette production. Une production qui pour le coup n’est plus de la micro-électronique mais du médical.
 
Comment s’est passée la mise en place ?
 
Un vrai défi ! Nous avons dû trouver, dans un timing très serré, tout le matériel nécessaire pour ce type de montage c’est-à-dire le bon type de vanne ou encore le bon type de détendeur qui permet d’avoir de très faibles pressions mais avec de gros débits (ce qui n’est pas courant dans notre métier).
Enfin, nous devions aussi réunir toute la tuyauterie pour pouvoir bancher les respirateurs à tester. Pour cela, l’ensemble des acteurs se sont mobilisés pour que nous puissions recevoir le matériel dans les plus brefs délais, et quand je dis brefs délais je parle d’heures ! Ainsi, en ratissant dans toute la France, nous avons sollicité des fournisseurs qui ont dû également jouer le jeu et mobiliser leurs forces. À titre d’exemple, des taxis colis provenant de la région parisienne ont roulé une partie de la nuit pour que le matin, à 8h, nous puissions, les équipes de Lansard Fluides et Gaz, être opérationnelles. Le soir même nous avions déjà réalisé 5 montages !
 
Vous êtes partis d’une feuille blanche ?
 
Dès la demande du CEA, 72h plus tard, à partir d’une feuille blanche nous avons mené l’étude, défini les moyens matériels, le plan d’actions, l’approvisionnement sur site, modifié les réseaux provenant du sous-sol jusqu’en salle blanche et équipé 5 bancs de test prêts à fonctionner. Dans la foulée, nous en réalisions 5 autres soit 10 au total pour la salle blanche et enfin 2 pour le laboratoire.
 
Aujourd’hui, le projet est terminé pour nous et nous remettons tout en place au CEA. Une mission éclair pour nous et qui se concrétise pour les initiateurs que nous ne pouvons qu’applaudir pour cette ingéniosité vitale répondant à la pénurie de respirateurs.
 
De notre côté, Lansard Groupe remercie le CEA de Grenoble pour sa confiance, les fournisseurs qui nous ont suivi et, bien entendu, nos équipes qui ont eu des amplitudes horaires importantes, qui se sont mobilisées de manière courageuse et professionnelle. Nous pouvons être fiers d’avoir contribuer à ce challenge qui suit, à ce jour, une bonne voie.
 
 
 
* Le Commissariat à l’énergie atomique et aux énergies alternatives
 
**Le collectif français « Makers for life », auquel le CEA s’est associé, travaille depuis le 17 mars à la conception et à la production de respirateurs artificiels qui pourraient être utilisés dans les hôpitaux pour accompagner les malades Covid19. Ce collectif, issu de l'initiative d'entrepreneurs nantais, de chercheurs, de professionnels de santé et d'ingénieurs, regroupe aujourd’hui près de 250 scientifiques bénévoles, et bénéficie, au-delà du CEA, du soutien du CHU et l’université de Nantes, des régions Auvergne-Rhône-Alpes et Pays de La Loire, de Nantes Métropole et d’industriels. Le projet en est au stade des essais précliniques. Le CEA Grenoble a mis à disposition des « Makers » ses locaux Yspot et ses compétences en termes d’innovation ouverte pour accélérer, structurer et consolider les avancées réalisées. Objectif : mettre en place d’ici fin avril une ligne pilote pour production de 500 respirateurs artificiels. Source : http://www.cea.fr/
 
Photo ©Lansard Groupe
 

COVID19 : Lansard Fluides et Gaz mise à contribution par le CEA de Grenoble